Dominique Baudreu, « L’affaire des circulades »

Dominique Baudreu s’intéresse aux formes et aux formations des villages médiévaux, notamment dans l’Aude. Se définissant lui-même comme un autodidacte, il réalise un mémoire de maîtrise , L’Habitat médiéval en Bas-Razés (IXème-XVème s.), Mémoire de maîtrise d’Histoire, Université de Toulouse-le-Mirail, 1985, et il est aussi titulaire d’un DEA d’archéologie médiévale délivré par l‘Université de Provence en 1988.

Tout en travaillant au Centre d’archéologie médiévale du Languedoc, il participe aux travaux du laboratoire TRACES (Travaux et Recherches Archéologiques sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés) au sein de l’équipe de recherche sur l’archéologie des espaces médiévaux (TERRAE).

Principales publications:

  • ««Circulades» ou la naissance d’une fiction historique», CERCE, n°4 (printemps 2002).
  • BAUDREU (D.), Comptes-rendus bibliographiques : Krzysztof PAWLOWSKI, Circulades languedociennes de l’an Mille. Naissance de l’urbanisme européen, Montpellier, Presses du Languedoc, 1992, in : Heresis, 18, 1992, p. 95-100.

     BAUDREU (D.), Les villages ecclésiaux dans le bassin de l’Aude. 1 – Lieux de culte et habitats associés dans les anciens diocèses de Carcassonne et de Narbonne, in : FIXOT (M.), ZADORA-RIO (E.), dir., L’Environnement des églises et la topographie religieuse dans les campagnes médiévales, Actes du IIIe Congrès international d’archéologie médiévale, Aix-en-Provence, 1989, D.A.F., 46, Paris, 1994, p. 80-97.

    BAUDREU (D.), Le Bas-Razés aux XIe-XIIe s., formes castrales et ecclésiales de l’habitat groupé, in : Histoire et archéologie des terres catalanes au Moyen Age, Collection Etudes, C.R.E.P.F., Presses Universitaires de Perpignan, 1995, p. 187-228, 10 fig.

    BAUDREU (D.) Les enclos ecclésiaux dans les anciens diocèses de Carcassonne et de Narbonne : la pluralité des formes, in : FABRE (Gh.), BOURIN (M.), CAILLE (J.), DEBORD (A.), dir., Morphogenèse du village médiéval, (IXe-XIIe s.). Actes de la table-ronde de Montpellier, février 1993, Cahiers du Patrimoine, 46, Montpellier, L’Inventaire / Association pour la Connaissance du Patrimoine en Languedoc-Roussillon, 1996, p. 189-203, 22 fig.

    BAUDREU (D.), Habitats et fortifications en terre crue d’époque médiévale dans le Midi de la France, in : de CHAZELLES (Cl.-A.) et KLEIN (A.), dir., Echanges transdisciplinaires sur les constructions en terre crue, 1 – Terre modelée, découpée ou coffrée. Matériaux et modes de mise en œuvre, Actes de la table ronde de Montpellier, 17-18 novembre 2001, Editions de l’Espérou, Montpellier, 2003, p. 359-375, 4 fig.

    BAUDREU (D.), Formes et formations des villages médiévaux dans le bassin de l’Aude, 126ème congrés national des sociétés historiques et scientifiques, Toulouse, 9-14 avril 2001, Habitats et territoires du Sud, C.T.H.S., Paris, 2004, p. 65-89, 10 fig.

    BAUDREU (D.), Maisons médiévales du Sud de la France bâties en terre massive : état de la question, in : La maison au Moyen Age dans le Midi de la France, 2. Actes du colloque de Cahors, 6-8 juillet 2006, Mémoires de la Société Archéologique du Midi de la France, Hors série 2008, p. 85-112. (Co-rédigé avec Cl.-A. de CHAZELLES et Fr. GUYONNET).

    BAUDREU (D.), Les villes neuves médiévales du Sud-Ouest de la France (XIe-XIIIe siècles), Boletin Arkeolan, 14, 2006, (MARTINEZ SOPENA (P.), URTEAGA (M.), eds., Las villas nuevas medievales del suroeste europeo. Actas de las Jornadas Interregionales de Hondarribia, 16-18 novembre 2006, 2009), p. 3-36. (Co-rédigé avec J.-L. ABBE et M. BERTHE).

    BAUDREU (D.), L’impact de la guerre et de l’après-guerre albigeoises sur les villages dans les pays de l’Aude, in : Au temps de la Croisade. Sociétés et pouvoirs en Languedoc au XIIIe s. Actes des conférences et tables rondes tenues dans l’Aude, 3 avril – 20 octobre 2009. Carcassonne, Archives départementales de l’Aude, 2010, p. 180-211, 6 fig.

    BAUDREU (D.), dir., L’abbaye et le village de Caunes-Minervois (Aude). Archéologie et Histoire. Actes du colloque de Caunes-Minervois (2003). Supplément à A.M.M. n° 6. Carcassonne, C.A.M.L., 2010, 219 p. (Co-direction avec Nelly POUSTHOMIS-DALLE).

    BAUDREU (D.), Les villages circulaires entre histoire et fiction, in : Médiévales – Baziège. Actes du colloque d’historiens du 13 novembre 2010, Publications de l’Arbre, 2011, p. 9-18.

     

     

Sébastien Poublanc

Docteur en histoire moderne au sein du laboratoire Framespa de Toulouse sur « Compter les arbres. Une histoire des forêts méridionales à l’époque moderne » (sous direction de Sylvie Mouysset et Jérôme Buridant). Ingénieur de recherche contractuel en Humanités numériques au labex Structuration des Mondes Sociaux. Rédacteur en chef adjoint du magazine Mondes Sociaux.

More Posts

Follow Me:
Twitter

François Godicheau, « Des courants d’air dans la tour d’ivoire: les historiens espagnols dans la tourmente des luttes mémorielles »

Bibliographie :

Ancien élève de l’École Supérieure de Fontenay/Saint-Cloud (1991-1996), agrégé d’histoire (1995), ancien pensionnaire de la Casa de Velazquez (1999-2001) et docteur en histoire de l’EHESS (2001), François Godicheau a été ATER à l’Université de Toulouse II – Le Mirail avant d’intégrer l’Université de Bordeaux III en tant que maître de conférence à l’Institut d’études ibériques. Il est depuis 2009 professeur des universités.

Ses recherches portent sur les question d’ordre public et de la construction de l’État en Espagne, Argentine et Italie, de la fin du XIXe siècle aux années trente du XXe.

Plus d’informations sur sa fiche de la Casa de Velazquez.

Dernières publications :

« Violences de guerre civile en Espagne », Revue d’histoire de la Shoah, « Violences coloniales, violences de guerre, violences extrêmes », 188, septembre, 2008, pp. 413-430.

«El anarquista: la construcción social del “enemigo de la sociedad”, al hilo del siglo XIX», en Encarna Nicolás, y Carmen González, (eds.), Ayeres en discusión. Temas claves de la Historia Contemporánea hoy, CDRom, Servicio de Publicaciones de la Universidad de Murcia, 2008.

Résumé de la conférence :

 

Conférence :

Sébastien Poublanc

Docteur en histoire moderne au sein du laboratoire Framespa de Toulouse sur « Compter les arbres. Une histoire des forêts méridionales à l’époque moderne » (sous direction de Sylvie Mouysset et Jérôme Buridant). Ingénieur de recherche contractuel en Humanités numériques au labex Structuration des Mondes Sociaux. Rédacteur en chef adjoint du magazine Mondes Sociaux.

More Posts

Follow Me:
Twitter

Jean-Pierre Amalric, « Histoire de Catalogne, histoire en Catalogne : une histoire identitaire ? »

Jean-Pierre Amalric, natif de Montauban, est professeur émérite d’histoire contemporaine de l’université Toulouse II- Le- Mirail où il dirige l’UFR d’histoire au début des années 1990. Spécialiste de l’histoire de l’Espagne, il travaille pour le CNRS au début des années 60 notamment aux Archives de Simanca qui  regroupent les archives du royaume de Castille. En 1976 paraît la première édition de son ouvrage « Espagne » suivi du « Lexique historique de l’Espagne ». Il contribue notamment à des œuvres collectives telles que « L’ Histoire des espagnols » dirigée par Bartolomé Bennassar.

En 1990, il préside le colloque international consacré à Manuel Azana avec la participation du ministre espagnol de la Culture M. Jorge Semprun. Il continue aujourd’hui ses travaux sur l’Espagne et notamment sur Azana dont il préside une association  »  Présence Manuel Azana« .

Sébastien Poublanc

Docteur en histoire moderne au sein du laboratoire Framespa de Toulouse sur « Compter les arbres. Une histoire des forêts méridionales à l’époque moderne » (sous direction de Sylvie Mouysset et Jérôme Buridant). Ingénieur de recherche contractuel en Humanités numériques au labex Structuration des Mondes Sociaux. Rédacteur en chef adjoint du magazine Mondes Sociaux.

More Posts

Follow Me:
Twitter

Laure Teulière, interview

Après un doctorat d’histoire préparé sous la direction de Pierre Laborie (Français et Italiens dans la France méridionale, de la fin de la Grande Guerre au sortir de l’Occupation : opinion et représentations réciproques) et soutenu en 1997, Laure Teuilière a effectué un post-doctorat au CNRS de 2004 à 2006. Membre du comité de rédaction de la revue Diaspora, elle est aussi directrice adjointe de la revue Cahiers de Framespa – Nouveaux champs d’histoire sociale. Depuis 2007, elle est maître de conférence en histoire contemporaine à l’université de Toulouse II – Le Mirail.

Ses problématiques de recherche concernent l’histoire du fait migratoire et de l’immigration, et tout particulièrement l’histoire des Italiens dans le Sud-Ouest de la France ( Italiens. 150 ans d’émigration en France et ailleurs 1861-2011, Toulouse, Éditalie, 2011). Actuellement, ses recherches s’orientent sur la question des mémoires, notamment pas le biais d’une approche internationale comparée (dir. avec M. Amar), « Mémoires de quartiers », Diasporas. Histoire et sociétés, 2011, n° 17).

Laure Teulière est aussi la représentante pour l’UTM de CLIOHRES (Toulouse Le Mirail étant le partner 22).

Cet interview a été réalisé par Annelise Rodrigo dans le cadre de la première journée du séminaire, « L’historien face à ses publics« .

Interview Laure Teulières

Laure Teulières, « Historienne de l’immigration : un témoignage sur les enjeux de la transmission »

Sébastien Poublanc

Docteur en histoire moderne au sein du laboratoire Framespa de Toulouse sur « Compter les arbres. Une histoire des forêts méridionales à l’époque moderne » (sous direction de Sylvie Mouysset et Jérôme Buridant). Ingénieur de recherche contractuel en Humanités numériques au labex Structuration des Mondes Sociaux. Rédacteur en chef adjoint du magazine Mondes Sociaux.

More Posts

Follow Me:
Twitter