Nicolas le Roux, « Sexe, violence et histoire. Un XVIe siècle de cinéma »

Présentation : Nicolas le Roux est spécialiste des guerres de religions dans le royaume de France, ainsi que des sociétés de cour et de la culture nobiliaire.

Il a soutenu sa thèse de doctorat (1997) sous la direction de Jean-Marie Constant, « Courtisans et favoris : lentourage du prince et les mécanismes du pouvoir dans la France des guerres de Religion », à l’université du Maine (Le Mans).

Dès 1998, il devient maître de conférences à l’université Paris IV-Sorbonne puis reçoit son habilitation à diriger des recherches en histoire moderne en 2006.

Depuis 2007 il est professeur d’histoire moderne à l’université Lumière-Lyon 2. L’année suivante il devient secrétaire général de l’Association des historiens modernistes des universités françaises.
Il est notamment auteur de « La Faveur du roi. Mignons et courtisans au temps des derniers Valois » (2001) et de « Un régicide au nom de Dieu : L’assassinat d’Henri III » (2006).
Plus récemment il a dirigé « Les guerres de religions« (2009) sixième des treize ouvrages, s’inscrivant dans un projet de publication d’une Histoire de France sous la direction de Joël Cornette, qui ont pour objectifs d’ exploiter les connaissances les plus récentes de la recherche et apporter un regard rafraichi sur chaque période concernée.

Publications :

La Faveur du roi. Mignons et courtisans au temps des derniers Valois, Champ Vallon, « Époques », 2001

Un régicide au nom de Dieu. L’assassinat d’Henri III (1er août 1589), Gallimard, « Les journées qui ont fait la France », 2006

Les Guerres de Religion (1559-1629), Paris, Belin, « Histoire de France », 2009

Conférence :
[powerpress url= »http://podcast.cict.fr:8171/podcastproducer/attachments/0FB776D2-48E5-4E1E-97A7-456AB00DC038/17130D93-EEA8-4B03-BCB8-43E3AB6DC013.m4v »]

NB : les navigateurs Internet Explorer 9 et Chrome ne prennent pas en charge le plein écran. Pour en profiter pleinement, n’hésitez pas à utiliser Firefox.

 

 

Sébastien Poublanc

Docteur en histoire moderne au sein du laboratoire Framespa de Toulouse sur "Compter les arbres. Une histoire des forêts méridionales à l'époque moderne" (sous direction de Sylvie Mouysset et Jérôme Buridant). Ingénieur de recherche contractuel en Humanités numériques au labex Structuration des Mondes Sociaux. Rédacteur en chef adjoint du magazine Mondes Sociaux.

More Posts

Follow Me:
Twitter

Michel Bertrand, « 1492: « un « lieu de mémoire » hispanique ? »

Bibliographie :

Historien du monde hispanique, Michel Bertrand a été pensionnaire de la section scientifique de la Casa de Velázquez-École des Hautes Études Hispaniques de 1987 à 1990. Influencé par le contexte historiographique français de la fin des années 60 et par les thématiques développées à cette même époque dans l’historiographie américaine, ses premières recherches ont porté sur la question foncière au Guatemala. Elles ont débouché sur la monographie d’une région rurale à forte population indigène abordée dans la très longue durée.

La découverte des approches micro-historiques l’ont ensuite amené à s’intéresser à la question des modes de sociabilité et des réseaux sociaux dans le monde des élites coloniales et post-coloniales du Mexique et du Guatemala. Ses recherches actuelles appliquent ces questionnements aux élites de la ville de Puebla abordées dans la longue durée (17e-18e siècle). Parallèlement, il étudie les modes d’élaboration des discours historiens dans et sur l’espace latino-américain, s’intéressant par là-même à l’historiographie américaniste des 19e et 20e siècles, tout particulièrement à son rôle dans « l’invention » des nations latino-américaines.

Le prolongement de ces questionnements d’ordre historiographique l’ont fait s’intéresser aux récits de voyage européens concernant le Mexique et l’Amérique centrale du 19e et à leur rôle dans la construction des représentations européennes sur l’Amérique latine.

Il est depuis 1990 enseignant à l’université de Toulouse II – Le Mirail et membre senior de l’Institut Universitaire de France.

Dernières publications

– « Configurations sociales urbaines aux confins de l’empire », Annales HSS, n° 4, 2007, pp. 855-884.
De l’un au multiple (coord. avec R. de Roux), Toulouse, coll. Hespéride, PUM., 2009.
– Coordination du numéro 94 de la revue Caravelle sur « Les indépendances en Amérique latine : de la commémoration à l’histoire », 2010.

 

Résumé de la conférence :

 

Conférence :

Sébastien Poublanc

Docteur en histoire moderne au sein du laboratoire Framespa de Toulouse sur "Compter les arbres. Une histoire des forêts méridionales à l'époque moderne" (sous direction de Sylvie Mouysset et Jérôme Buridant). Ingénieur de recherche contractuel en Humanités numériques au labex Structuration des Mondes Sociaux. Rédacteur en chef adjoint du magazine Mondes Sociaux.

More Posts

Follow Me:
Twitter