Stream de la journée d’étude Digital History à Toulouse

aff poublancLa journée d’étude sera disponible en direct « urbi et orbi »  (et les replay le soir même normalement) : http://videos.univ-tlse2.fr/livestream/dighist13/

Un fil de discussion tweeter sera ouvert avec le hashtag #DigHist13. N’hésitez pas à y poster vos questions qui seront retransmises aux intervenants.

Sébastien Poublanc

Docteur en histoire moderne au sein du laboratoire Framespa de Toulouse sur "Compter les arbres. Une histoire des forêts méridionales à l'époque moderne" (sous direction de Sylvie Mouysset et Jérôme Buridant). Ingénieur de recherche contractuel en Humanités numériques au labex Structuration des Mondes Sociaux. Rédacteur en chef adjoint du magazine Mondes Sociaux.

More Posts

Follow Me:
Twitter

Présentation : Jean-Luc Pinol

Jean-Luc PinolJean Luc Pinol, professeur d’histoire contemporaine (ENS, Lyon) et directeur de laboratoire au CNRS, est spécialiste d’histoire urbaine. Au cours de ses recherches, il s’est beaucoup intéressé à la manière dont les systèmes d’information géographique pouvaient transformer la manière de faire de l’histoire.

Dans le cadre de la journée d’étude «Digital Studies» du 13 juin 2013, Jean-Luc Pinol propose une réflexion sur l’atelier numérique de l’histoire. Développé à partir d’History Engine, cet atelier est un ensemble d’outils collaboratifs pour l’enseignement et la recherche en histoire. Dans sa version actuelle, cet ensemble permet de « mettre la main à la pâte » (numérique). Les utilisateurs déposent une production fondée sur un commentaire de document qui est également déposé dans l’atelier, ils doivent gérer tags, géolocalisation et bibliographie. Le responsable du cours publie ou suggère des modifications de la production. Les productions portent sur l’espace de la France métropolitaine depuis l’an mille. Une fois publiées, les productions sont moissonnées par ISIDORE et constituent des publications accessibles via le Web.

Liens utiles :

Récupérer les principales publications dans Zotero

CV

Compte twitter

Gérard Périé

Gérard Périé est étudiant en Master 2 d'histoire contemporaine à l'Université de Toulouse Le Mirail, sous la direction de Caroline Barrera et de Jacques Cantier. Il travaille sur l'évolution sociale de l'Université au XX siècle, plus précisément sur le logement étudiant. Il a achevé la rédaction d'un premier mémoire de recherche " Histoire de la Cité Universitaire Daniel Faucher, 1954-1973 ".

More Posts

Présentation : Franziska Heimburger

profile

Heimburger Franziska a suivie des études en Allemagne puis en Angleterre avant de rejoindre la France et l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS). Elle y obtient un master d’histoire en 2007 et y poursuit son cursus par un doctorat. Sa thèse, dirigées par Christophe Prochasson (EHESS, Paris) et John Horne (Trinity College, Dublin), portent sur les interprètes militaires et, plus spécifiquement, sur les langues utilisées par les Alliés durant la Grande Guerre. Continuer la lecture de Présentation : Franziska Heimburger

Louis Robert

Louis Robert est étudiant en master 2 d 'Histoire Contemporaine. Il travaille actuellement sous la direction de Jacques Cantier sur la société toulousaine et son évolution pendant la Grande Guerre.

More Posts

Présentation : Marion LAMÉ

5

Marion Lamé est docteur en Histoire, spécialisée en épigraphie numérique. Elle tient un carnet de recherche « Épigraphie en réseau » ainsi qu’une page internet sur Digital Classist.

Elle a consacré sa thèse d’Histoire, en cotutelle avec l’Italie,  à l’édition scientifique et numérique de source primaire en histoire : aspects théoriques et méthodologiques de penser « numériquement » la source.Elle a choisi de travailler sur les sources épigraphiques (source à la fois écrite et archéologique), qui sont les sources qui sollicitent le plus de réflexions de par leur ambivalence et d’opter pour défendre des positions méthodologiques solides : acte de numérisation, problématique de numérisation, définition de l’objet à numériser comme préalable déontologique, exploitation des théories de l’information et de la communication pour repenser la source primaire – sans rien révolutionner pour autant – en particulier la source épigraphique, grâce au numérique.

L’édition de la source primaire étant le premier acte que pose l’historien, il s’agit donc de théorie et de méthode pour des éditions interactives, multimédias et structurées pour la machine (et non plus pour le papier) et qui optimisent la complémentarité des moyens d’expression et de représentation que sont les sytèmes papiers et numériques.

Liens utiles :

– Épigraphie en réseau

– Digital Classist

Récupérer les références bibliographiques dans Zotero

CV

Compte twitter

 

 

Sébastien Poublanc

Docteur en histoire moderne au sein du laboratoire Framespa de Toulouse sur "Compter les arbres. Une histoire des forêts méridionales à l'époque moderne" (sous direction de Sylvie Mouysset et Jérôme Buridant). Ingénieur de recherche contractuel en Humanités numériques au labex Structuration des Mondes Sociaux. Rédacteur en chef adjoint du magazine Mondes Sociaux.

More Posts

Follow Me:
Twitter