Christian Thorel, “Passé et présent de l’Histoire par les livres”

Christian Thorel, né en 1953 à Toulouse, dirige la Librairie Ombres Blanches depuis 1977. En reprenant cette librairie la même année de sa création, avec quatre employés et quatre-vingt mètres carrés de surface, M.Thorel, qui dit “habiter dans les livres”, en fait l’une des plus grandes librairies indépendantes de France : ce sont aujourd’hui une quarantaine d’employés qui la font vivre sur plus de mille mètres carrés. Plus qu’une librairie, c’est un véritable pôle culturel et littéraire de la ville Rose qui organise une rencontre quotidienne avec un auteur, s’investit dans des manifestations littéraires régionales (ex : “Le Marathon des Mots“).
Christian Thorel, qui entreprend ses études à l’INSA de Toulouse mais auxquelles il doit mettre un terme dès suites d’un grave accident de voiture, découvre le métier de libraire à l’âge de vingt ans en fréquentant les librairies de sa ville natale.
Ce métier lui va bien : autodidacte, mais angoissé par le nomadisme (entre 1974 et 1977, après son accident, il s’essaie au cinéma dans la capitale française ), il ressent dans sa nouvelle vocation une sécurité qu’il recherchait : “la sédentarité”.
Ne concevant pas la vie sans les livres il s’en fait un ardent défenseur.
A la fin des années 80, il anime le réseau de libraires indépendants “L’oeil de la lettre”. Puis en 1997 il refonde le syndicat des librairies (SLF) dont il est le vice-président jusqu’en 2007, année de sa démission, se trouvant en désaccord avec certaines orientations prises par le syndicat et soucieux de se consacrer à l’agrandissement de la surface de sa librairie toulousaine.
Ses lectures pléthoriques et son plein investissement autour des activités de sa librairie, qui en ont fait une figure nationale du livre, ne l’empêchent pas de continuer à lutter pour la survie de l’objet-livre et des librairies indépendantes, ancrées dans le paysage de nos centres-villes.


Sébastien Poublanc

Docteur en histoire moderne au sein du laboratoire Framespa de Toulouse sur "Compter les arbres. Une histoire des forêts méridionales à l'époque moderne" (sous direction de Sylvie Mouysset et Jérôme Buridant). Ingénieur de recherche contractuel en Humanités numériques au labex Structuration des Mondes Sociaux. Rédacteur en chef adjoint du magazine Mondes Sociaux.

More Posts

Follow Me:
Twitter

Publié par

Sébastien Poublanc

Docteur en histoire moderne au sein du laboratoire Framespa de Toulouse sur "Compter les arbres. Une histoire des forêts méridionales à l'époque moderne" (sous direction de Sylvie Mouysset et Jérôme Buridant). Ingénieur de recherche contractuel en Humanités numériques au labex Structuration des Mondes Sociaux. Rédacteur en chef adjoint du magazine Mondes Sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <embed style="" type="" id="" height="" width="" src="" object=""> <iframe width="" height="" frameborder="" scrolling="" marginheight="" marginwidth="" src=""> <object style="" height="" width="" param="" embed=""> <param name="" value="">